Notre engagement aux côtés des décideurs

Notre engagement aux côtés des décideurs

Fonds MNT : un accélérateur de l’innovation publique territoriale au service des agents et des usagers

En octobre 2020, la MNT a lancé son Fonds de dotation ayant la vocation d’être un « Accélérateur d’innovation pour les agents territoriaux ». Cette initiative MNT est le fruit d’un partenariat mené avec le Syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales (SNDGCT) et l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité (AMF).

Ce fonds dispose d’environ 150 000 euros annuels et vise à favoriser l’innovation dans les collectivités locales en encourageant les agents et les décideurs territoriaux à proposer des initiatives novatrices. L’idée étant qu’ils puissent ainsi coconstruire le service public local de demain et contribuer à son évolution.

La création du Fonds MNT est née d’un constat simple. Dans les collectivités, la créativité et la volonté d’innovation se heurtent souvent à des difficultés de mise en pratique faute de temps et de moyens d’ingénierie. C’est pourquoi le Fonds MNT se présente comme un concours destiné à accompagner la mise en œuvre de projets innovants. Tous les agents et décideurs territoriaux, quels que soient leur statut, leur catégorie d’emploi et leurs fonctions peuvent soumettre lesdits projets. Il leur suffit pour cela de candidater sur le site dédié en ligne fonds.mnt.fr. Chaque année, quatre d’entre eux se verront ainsi sélectionnés. Les lauréats seront ensuite accompagnés pendant 3 mois de la conception au déploiement de leur projet en passant par la phase de test.

Les deux premiers projets-lauréats ont été désignés en février 2021. Il s’agit de la transformation de l’accueil des usagers de la commune de Flassans-sur-Issole (Var) et de la modernisation de l’accueil des jeunes mineurs à la Mairie de Paris.

Et, un nouvel appel à candidature a été lancé en avril 2021. D’autres initiatives devraient donc être choisies en juin 2021 et une cérémonie officielle de remises des prix devrait avoir lieu avant la fin 2021.

 


Notre engagement
© Antoine Repessé

« Grâce au Fonds MNT nous voulons repérer des idées brutes qui ont du potentiel et les accompagner pour en faire des objets opérationnels de nouvelles politiques publiques. Avec une obsession que l’innovation soit toujours au service de l’humain. »

Damien Guiguet, président du Fonds MNT

Appels d'offres


Une activité moins dense en 2020, mais de bons résultats

Crise sanitaire oblige, les appels d’offres (AO) ont été un peu moins nombreux qu’en 2019 et l’activité commerciale de la MNT s’en est trouvée quelque peu freinée en 2020. Malgré tout, les équipes sont restées mobilisées et dans la continuité de l’année précédente, elles ont enregistré de bons résultats. Ainsi, sur les 92 appels d’offres publiés, la MNT a été en capacité de répondre à près de 80 % d’entre eux. 20 % des AO auxquels la MNT a répondu sur le risque prévoyance ont été gagnés ; citons l’Eurométropole de Strasbourg, 7000 agents, et la ville de Bayonne, 1000 agents, qui à l’occasion du renouvellement de leur convention prévoyance, ont fait le choix de la MNT pour son expertise de la prévoyance territoriale et son accompagnement par les services. En ce qui concerne la Santé, comme l’an passé, la MNT remporte plus d’un AO sur deux, 13 conventions sur 24 ; le Centre de Gestion des Hautes-Alpes, 2000 agents, a choisi la MNT et son réseau pour faire adhérer et protéger le plus grand nombre pendant toute la durée de la convention (6 ans). Le Conseil Départemental des Pyrénées-Atlantiques, 2 600 agents, a aussi opté pour la MNT en partenariat avec la MGEN, afin de mettre en place une première convention santé. Ces chiffres maintiennent la MNT sur la première place du podium des opérateurs choisis par les collectivités en 2020.

© Antoine Repessé

« En 2020, malgré la crise sanitaire, tous les efforts ont été consentis par les opérationnels pour maintenir la dynamique qui dure depuis trois ans à la MNT. À travers son offre et sa nouvelle stratégie, notre mutuelle se veut plus pro-active du point de vue commercial afin de répondre et de s’adapter aux attentes des collectivités locales. »

Didier Bee, vice-président de la MNT

Santé et bien-être au travail


Une adaptation des actions face à la crise sanitaire

Malgré la crise sanitaire, la MNT a poursuivi en 2020 ses actions en faveur de la « santé au travail » des agents aux côtés des collectivités territoriales. D’abord, en s’adaptant aux nouveaux besoins nés de la Covid. Ainsi, la MNT a renforcé ses capacités d’accompagnement psychologique pour répondre à l’augmentation des risques psychosociaux due au confinement et à la consommation de substances psychoactives en hausse chez les agents durant cette période. En parallèle, elle a participé à l’organisation de conférences en ligne destinées aux directeurs généraux adjoints et directeurs généraux des services afin de les soutenir, notamment, dans la gestion de la crise et les épauler pour préparer la reprise du travail dans leurs collectivités locales. Ensuite, elle a poursuivi ses actions de sensibilisation sur les troubles musculo-squelettiques (1re cause d’arrêt de travail des agents dans la fonction publique territoriale), notamment pour les enseignants et les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) de la ville de Tarbes, une opération menée conjointement avec la MGEN. Enfin, elle a mis en œuvre de nouvelles actions, avec « Vivoptim », plateforme spécialisée dans l’accompagnement sur le triptyque « physique, nutrition et qualité de sommeil », ou encore « Oncogite », lancée avec l’association éponyme qui vise à la rééducation des fonctions cognitives altérées pour les agents de retour à l’emploi après un cancer.

Au total, sur l’année 2020, ce ne sont pas moins de 366 programmes de sensibilisation qui ont été déployés et une centaine d’entre eux ont d’ores et déjà été menés à bien durant l’année écoulée.

© Antoine Repessé

 « Lors de cette année un peu particulière, nous avons continué à être très présents en deuxième ligne pour protéger les agents qui se trouvaient en première ligne, en menant des actions de sensibilisation sur la santé et le bien-être, en accompagnant les collectivités en tant qu’employeurs et les territoriaux sur leur lieu de travail. »

Marie-Ange Negrello, vice-présidente de la MNT

23e étude de l’Observatoire MNT


Aider à la reprise du travail des agents en arrêt long

Publiée en novembre 2020, la 23e étude de l’Observatoire de la MNT avait pour intitulé : « Réintégrer le collectif et réussir à reprendre le travail après un arrêt long ». Menée en collaboration avec l’Institut National des Études Territoriales (INET) et l’association des administrateurs territoriaux de France (AATF), l’étude donne aux managers de la fonction publique territoriale quelques pistes de réflexion pour aider les agents à revenir à l’emploi après un arrêt de travail de plus de 30 jours. Alors quelles sont ces recommandations ? Les six auteurs, élèves de l’INET, qui ont effectué 48 entretiens en un an, préconisent d’agir de façon proactive, notamment en amont, et en trois temps pour une reprise du travail réussie.

D’abord, « Avant l’arrêt », pour favoriser la prévention. Il s’agit pour les managers de la collectivité d’améliorer leur connaissance des métiers et des facteurs de risques dans l’idée de les intégrer le plus tôt possible dans la carrière professionnelle de l’agent afin d’anticiper sa mobilité.

Ensuite, « Pendant l’arrêt » pour suivre l’agent et le manager. Ici, il faut tenter de préserver le lien social, de faciliter la reprise du travail et d’envisager les aménagements de poste nécessaires à cette reprise.

Enfin, « Après l’arrêt », pour poursuivre l’accompagnement du territorial dans son retour au travail. L’objectif est de coordonner, au sein de commissions de suivi par exemple, les différents acteurs afin d’aider au retour, et d’identifier le plus en amont possible les missions et les emplois disponibles pour accueillir des agents en reclassement professionnel.

Observatoire Social et Territorial


10 ans et 25 études au service des collectivités locales

Prenant en compte le manque de connaissance et de données autour du monde territorial, la Mutuelle Nationale Territoriale a créé, il y a dix ans déjà, un observatoire social et territorial, l’Observatoire MNT. Son rôle ? Mieux faire connaître et valoriser la fonction publique territoriale. Depuis lors, quelque 25 études ont été publiées. Toutes ont éclairé les évolutions et analysé les enjeux touchant les collectivités, leurs décideurs et leurs agents.

Pour célébrer ses 10 ans d’existence, l’Observatoire MNT s’est associé en 2020 à la Fabrique Spinoza, un think tank qui se définit « Mouvement du bonheur citoyen », afin de présenter une étude intitulée « Pour une fonction publique heureuse ». Cette publication montre la fonction publique territoriale sous un nouveau jour en s’interrogeant sur le bonheur au travail des territoriaux. L’idée ? Prouver que, loin des clichés, pour ce qui est du bonheur au travail la fonction publique n’est pas en retard par rapport au privé. Et proposer également aux décideurs, neuf approches* afin d’améliorer encore et toujours le mieux-être des agents au travail.

*Les 9 approches : redonner du sens, coconstruire le projet collectif, transformer l’espace, transformer le travail, dessiner un chemin de développement, transformer par le digital, distiller la joie et nouer les liens et enfin prendre soin de l’agent.

© Antoine Repessé

 « En dix ans, l’Observatoire de la MNT est devenu un outil prospectif reconnu, fruit d’échanges, d’un collectif et d’une coopération active, pour mieux accompagner les décideurs et les collectivités dans leur politique de santé au travail et améliorer les services publics au service de la population. »

Jean-René Moreau, vice-président de la MNT, président de l’Observatoire MNT

Groupe VYV


Engagé dans la réalisation du premier « territoire intelligent » de France

Après un appel d’offres initié en 2018, le consortium constitué par ENGIE, SUEZ, la Poste et le groupe VYV, dont la MNT est membre fondateur, accompagne, depuis avril 2020, la collectivité d’Angers Loire Métropole pour cocréer le premier territoire intelligent de France. Ce projet novateur vise à transformer l’agglomération angevine en véritable territoire connecté avec une forte place faite au numérique dans l’optique d’améliorer la qualité de service aux usagers. Dans ce cadre, le groupe VYV est chargé du volet santé et bien-être, notamment en développant une plateforme de confiance digitale qui produira pour les habitants du territoire des services de santé personnalisés.

    Notre engagement
    pour la protection des agents

    Notre engagement
    pour la pérennité de notre action